Partage, collaboration et échanges : les nouveaux modes d’organisation du travail

Partage, collaboration et échanges : les nouveaux modes d’organisation du travail

L’économie collaborative […] vise à produire de la valeur en commun et repose sur de nouvelles formes d’organisation du travail

Wikipédia

L’histoire humaine est cyclique, bondissant dans son évolution d’une invention majeure à une autre : le feu, la roue, l’imprimante, l’électricité et depuis peu, Internet. Ce dernier nous a propulsé de plein fouet dans l’ère digitale et nous pousse à redéfinir notre rapport au territoire. Grâce au Web, il nous est désormais possible de travailler d’où on veut, pour qui on veut, avec qui on veut. Or cette « nomadisation » du travail, si récente soit-elle, bouleverse d’ores et déjà nos modes de vie.

L’évolution du travail-leur

Regardez par exemple nos espaces de travail. Le fameux –que dis-je ? Le terrible ! – « open space », véritable star de la fin du XXème siècle, est en train de céder le pas au coworking. Or ce changement est symptomatique du bouleversement que nous sommes en train de vivre. Nous ne voulons plus simplement travailler pour vivre et nous enrichir. Nous ne voulons plus simplement être l’employé d’une entreprise. Nous voulons être créateur de valeur et de partage. Nous voulons nous épanouir en apportant quelque chose à notre environnement. C’est pourquoi nous sommes de plus en plus  nombreux à être attirés par l’entreprenariat.

Le coworking : un nouvel espace collaboratif

Se pose alors la problématique du lieu de travail. Nous commençons tous par la fameuse prise d’otage du salon ou de la chambre d’amis. Mais celle-ci trouve rapidement ses limites : isolement, problème de séparation des vies pro et privée, accueil des clients. De ces différents besoins est né le coworking. De plus en plus populaires[1], ces espaces de bureau « à partager » offrent un cadre studieux et chaleureux aux freelances, indépendants et autres télétravailleurs. Ce que ces travailleurs nomades apprécient dans cette « colloc » d’un nouveau genre, c’est la saine émulation qui en ressort. Car au-delà de la  simple cohabitation, le coworking permet un véritable regroupement de talents, propre à favoriser la créativité et la fusion des idées.

Le corpoworking ou quand les entreprises s’en mêlent

D’ailleurs, le concept séduit également les grosses entreprises et certaines (Orange, Tank) ont d’ores et déjà mis en place des espaces de coworking intra-entreprise aussi appelés « corpoworking« .  Ceux-ci peuvent être intra muros, avec une approche « projet » facilitant la collaboration inter-services. Mais ils peuvent également prendre la forme d’espace d’accueil à distance, véritable point de relais de l’entreprise entre deux rendez-vous par exemple, ou simplement espace d’accueil des salariés les plus éloignés géographiquement. Néanmoins, un tel aménagement de l’espace de travail sous-entend l’abandon d’une culture – encore très ancrée ! – du management par la présence.

Le FabLab : un espace pour les bricoleurs du 21ième siècle

Enfin, qui dit économie collaborative, dit également « FabLab« . Comprenez par là un atelier de fabrication numérique et de prototypage ou comme le dit son créateur, Neil Gershenfeld, un lieu « pour fabriquer à peu près tout et n’importe quoi« . Le but de ces ateliers d’artisanat 2.0 est multiple : créer, prototyper, réparer, partager, apprendre et expérimenter grâce à des outils numériques novateurs partagés comme par exemple l’imprimante 3D. Le succès est tel que l’on en compte déjà 3000 dans le monde et 200 en France[2].

Bref, tenez-vous le pour dit, l’économie collaborative est en marche et elle n’est pas près de s’arrêter !

 

[1] 250 espaces répertoriés en France en 2014

[2] Chiffres de 2014